Jean-Daniel Salvat a eu l’honneur d’avoir un bel article dans le journal Coze.

Pour une lecture plus facile, voici ci-dessous une retranscription :

LA CENTRALE HUMAINE : JEAN-DANIEL SALVAT

 

« Le nouveau travail de Jean-Daniel Salvat est une prospection sur la nature intérieure. En jouant de son pinceau de manière rapide et légère, avec une économie de moyen qui tient presque de l’écriture, l’artiste nous dévoile un monde à la fois étrange et familier.

Ni tout à fait organique ou végétal.

Ni tout à fait organique ou végétal, il est sans doute le placenta où se forment les rêves. L’abstraction de ces peintures élégantes et mystérieuses se charge d’une lisibilité concrète tout en se dissolvant par le processus de lecture de l’œuvre.

En peignant au revers d’un vinyle transparent Jean-Daniel Salvat nous présente une surface miroir qui inclut le spectateur en le faisant entrer dans l’image, dans ce monde… Salvat propose un va-et-vient entre la réalité concrète de sa peinture et le domaine universel de ce qu’il nomme : la Centrale Humaine.« 

Merci pour cette mise en lumière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *