Radial art Contemporain a eu l’honneur d’avoir un bel article dans le journal ZUT.

Pour une lecture plus facile, voici ci-dessous une retranscription :

RADIAL, UNE CONFIRMATION

« Quatre années après son inauguration, la galerie Radial a définitivement imposé sa marque dans le paysage de l’art Contemporain strasbourgeois. Frédéric Croizer, peintre et galeriste a fait le choix de défendre des artistes abstraits, son domaine de prédilection. Lars Strandh et Till augustin y côtoient Alain Clément et François Fries.

Un lieu unique

Au gré de ses voyages, Frédéric Croizer se lie d’amitié avec ces personnalités attachantes qu’il expose dans un espace raffiné sur les quais. Cet espace atypique, ouvert sur l’extérieur, permet une grande visibilité aux artistes présentés avec des accrochages subtils dont Frédéric Croizer maitrise toutes les ficelles. La lumière vient ajouter de la poésie aux peintures, installations, sculptures et photographies sélectionnées par le galeriste et les artistes. Le succès est au rendez-vous, Radial était présent pour la troisième année consécutive à la célèbre foire d’art contemporain (5t’art ?).

Des choix inédits

S’il pratique la monographie, Frédéric Croizer avait, dès le départ, fait le choix de croiser le travail de deux artistes : « J’aime l’art contemporain abstrait. Je propose des sculptures, des peintures ou des photographies. L’idée est d’exposer deux artistes et créer des connivences entre eux ». Ce travail de mise en résonnance est particulier à Radial tout comme la spontanéité de cette jeune galerie.

Frédéric Croizer laisse, en effet, la place aux coups de cœur quitte à ne pas – ou si peu- planifier. Pour l’année 2015 c’est Hugo Schüwer-Boss qui ouvre une année prometteuse. Ce tout jeune artiste franco-suisse, à la peinture abstraite, géométrique et minimaliste renforce la radicalité de Radial.« 

Merci pour cette mise en lumière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *