Pierre-Alain Münger a eu l’honneur d’avoir un bel article dans le journal Bâle français.

Pour une lecture plus facile, voici ci-dessous une retranscription :

Strasbourg : Démolition Man à la Galerie Radial

« En économie, nous avions un prof qui nous répétait à l’envi que « rien ne se créé, tout se transforme », adage que pourrait sans nul doute s’attribuer l’artiste suisse Pierre-Alain Münger qui adore redonner vie… ou mort à des objets qui ne lui avaient pourtant rien fait, avec une préférence marquée pour l’automobile, chose chic s’il en est, signe extérieur de richesse trimbalant sa morgue depuis son invention jusque maintenant et surement pour des siècles et des siècles, amen ! 

Le jeune suisse, qui ne manque pas d’humour a décidé d’imprimer à cet objet de convoitise l’injonction, « fais pas ton frimeux !, mais tout cela est affectueux, même si les carcasses achetées en état de marche, refusent obstinément de faire un pas de plus une fois passées entre les mains du facétieux ferrailleur – relookeur. N’imaginez surtout pas que ce travail ait quelque chose à faire avec l’improvisation, Pierre-Alain Münger, diplômé d’une école de design et graphiste de métier, a été assistant du sculpteur suisse Calo Borer et a passé plus de 15 ans à étudier les collisions et la déformation des formes. « 

 

 

Merci pour cette mise en lumière.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *